Rechercher un article sur le site
LIRE EN PRIORITE NOUS ECRIREDOSSIERS POUR CREER VOTRE SOCIETE
LETTRE D'INFOS GRATUITEQUI SOMMES-NOUS
TEMOIGNAGES

    31ème année
     ******************************


• Retour page accueil

La rédaction
vous informe..


Avant de créer
• Précautions à prendre
• Textes juridiques et divers
• Questions/réponses (FAQ)
• Archives des actualités publiées


Où créer à l’étranger
• République de l'Ile Maurice
• Royaume-Uni (angleterre),
• Etats-Unis

• Iles Vierges Britanniques

• Dossiers en préparation

Créer en France
Quel statut choisir en France
Auto Entrepreneur
S.A.R.L
S.A.R.L à capital variable
S.C.I

Combien ça coûte
• Coût de création à l'étranger
• Ouverture d’un compte    bancaire


Outils pour créer
• Dossier pour créer à
   l’étranger
   et en France

Bon de commande.
  Pour passer une commande

  Ne vous inquiétez pas si les pages
  sont lentes à s'afficher


Contacts Utiles
• Nous contacter
• Sites utiles
• Reçevoir notre lettre
  gratuite d'informations.

• Voyager à l'étranger

Avertissement : sont interdites, toutes opérations non justifiables, ainsi que toute manipulation d’argent sans provenance prouvable. Si des actes commerciaux sont tout à fait possibles, en revanche, il est totalement exclu de mettre en place une société qui aurait pour but d’accomplir des opérations répréhensibles par les lois de tous les pays, illégales et encore, d’effectuer des opérations de blanchiment d’argent. On veillera donc à être très prudent. En aucun cas, notre site d’information ne saurait cautionner ces actes illégaux et vous engageons à ne commettre aucun commerce non conforme aux législations, ou interdits par les lois nationales de votre pays, ou internationales.

Créez immédiatement votre société avec notre "Dossier juridique de création". Créez immédiatement votre société avec notre "Dossier juridique de création". Créez immédiatement votre société avec notre "Dossier juridique de création".


Sans se déplacer :
créez votre société aux USA (Etat du Delaware).

• Mise au point
• Rappel sur ce que sont les sociétés "Offshore"
• Comment créer sa société US
• Comptabilité - fiscalité
• Coût de la création au Delaware, tout compris...

 

Voilà 2000 ans, les marchands grecs étaient représentés par des émissaires dans certains ports de commerce, afin d’organiser les transactions commerciales entre vendeurs et acheteurs. Ils se donnaient rendez-vous dans des lieux tenus secrets pour transborder les marchandises et échapper aux taxes portuaires.
L’idée des paradis fiscaux venait de naître. Plus proche de nous, voici une vingtaine d’années, quelques pays fournissaient des avantages fiscaux comme : la Suisse, le Liechtenstein, les îles anglo-normandes, les Bermudes, les îles Cayman, le Panama, etc... Depuis, de nombreux autres ont adapté leur législation fiscal afin d’attirer le commerce international sur leur territoire, supprimant les barrières douanières, abolissant pratiquement le contrôle des changes, et offrant des garanties d’une fiscalité réduite, voire au taux zéro ! C’est le cas de l’Etat du Delaware.

Mise au point
Vous pouvez parfaitement et tout à fait légalement, monter une structure à l’étranger, tout en restant en France, c’est à dire, faire du commerce ici, et expédier l’argent là-bas. Toutefois, il ne s’agit pas de faire n’importe quoi, n’importe comment, et à n’importe quel prix.

Avant d'aller plus loin, il est important de faire une mise au point importante. Il existe sur le marché, de nombreuses agences et sociétés dont le but est de vous aider à créer votre structure dans un paradis fiscal, sans trop se soucier de l’activité que vous souhaitez y développer.
Le seul but pour ces officines est de vous facturer des honoraires. Peu importe pour elles des conséquences après la création, et si des anomalies graves vont se produire pour vous. On vous fera miroiter le pied de nez à vos amis du fisc, et les considérables bénéfices que vous allez sans doute réaliser. Ces organismes disparaissent aussi vite qu’ils sont apparus, et recrutent des candidats par le biais de petites annonces ou publicités dans les journaux spécialisés. Leur existence légale est fortement contestée, puisque pour dispenser des conseils juridiques, il est nécessaire sur le territoire français, de disposer de certains diplômes. Méfiez-vous donc des pseudo-spécialistes !

Il convient de retenir :
- premier principe : “tout argent gagné sur le sol français est passible des impôts français et des charges sociales françaises si le salarié exerce sur le sol français”.

- Deuxième principe : “installer son siège social dans un paradis fiscal est très intéressant à condition que l’activité ne soit pas tertiaire, c’est à dire, ne nécessite pas de diplômes, locaux, boutiques, magasins, bureaux, ateliers... (exemples ou il est impossible de impossible de monter une société à l'étranger pour gérer une affaire en France : un restaurant, un magasin de vente de chaussures, une boucherie, un hôtel, etc...)”. En revanche, l’opération peut s’avérer juteuse pour toute activité de vente par correspondance (produits achetés hors de france si possible), œuvres de l’esprit (voyance, vente de conseils, de prestations, etc...) et tout ce qui ne nécessite pas d’installations fixes et contrôlables. Des astuces permettent de contourner certaines lois, ce n’est un secret pour personne.

Qu'est-ce qu'une entreprise Offshore ?


Le terme de paradis fiscal est souvent employé dans le montage d’une société offshore. Les spécialistes lui préféreront celui de pays à la fiscalité très faible ou avantageuse, ce qui revient au même. Toutefois, la connotation est moins assimilée à “évasion fiscale”. Autre terme qui sera souvent employé ici : celui de “Offshore”. On dit qu’une société est “offshore” lorsqu’elle a établit son siège social dans un pays dans lequel elle n’exerce aucun commerce et dont les dirigeants responsables n’y sont pas domicilés. Une société offshore est donc une société non-résidente. Par ailleurs, il n'y a aucun inconvénient à ce que le siège de la société offshore soit installé dans un pays lointain, puisque le/les créateurs n'auront pas à y mettre les pieds. Dès l'instant qu'il s'agit de "offshore", il est possible de tout diriger à partir de son pays d'origine.


Le Delaware : un paradis fiscal !


Voici un siècle que le Delaware est l’Etat privilégié par les entreprises pour leur immatriculation. Aujourd’hui, plus de la moitié des 500 plus grosses fortunes et 43 % des sociétés cotées à la Bourse de New York sont domiciliées dans le Delaware. Cet Etat est également considéré comme le point de départ idéal pour la conquête du marché américain. Les avantages qu’il présente sont de deux natures, mais leur portée diffère en fonction de la situation de chaque entreprise :

Avantages Juridiques
La souplesse de son code des sociétés, facilite et simplifie la constitution et la modification des statuts d’une société. Sa jurisprudence abondante, offre une sécurité juridique très supérieure à celle des autres Etats, et la capacité d’adaptation de son droit, suit de près l’évolution des besoins des entreprises.

Avantages fiscaux
Il n’y a pas d’impôt sur les bénéfices, pas plus que l’obligation de tenir une comptabilité (cependant indispensable, même si on ne vous demande pas de comptes !). Néanmoins, chaque année les entreprises doivent s’acquitter du paiement de la franchise tax (de l'ordre de 200 euros) . Les opérations commerciales à partir de l’Etat du Delaware offrent une flexibilité et une protection fiscale importantes par rapport à l’immatriculation dans un autre Etat.
Les différents types de sociétés aux Etats-Unis.
o La “Close corporation”
o La “Non profit corporation”.
o La “S Corporation”.
o La “Limited Liability Company” (LLC).
o La “Général Corporation”.


Comment créer votre société au Delaware...

On peut créer une “Général Corporation” ou une "LLC" en cas d'urgence, en quarante-huit heures dès la réception des documents et du règlement des frais du professionnel (obligatoire) aux Etats-Unis. Pour vous faciliter le travail, nous avons mis au point un “Kit-Création de votre société au Delaware”© comportant les adresses indispensables, et tous les documents qui vous sont nécessaires, avec la collaboration d’une société américaine. Nous vous fournirons même leur contact en France, lequel s’occupera de tout pour vous, sans que vous ayez à vous déplacer, et sans augmentation du prix indiqué plus haut.

Les banques.
Pour l’ouverture d’un compte, la banque centrale ne demande pas le nom des véritables propriétaires de la société mais exige très souvent un dépôt minimum de 500 euros sur le compte (argent disponible ensuite, bien entendu). Il n’existe pas de comptes à numéro, ni de comptes à pseudonyme. Ceci ne pose aucun problème puisque la fiscalité est égale à zéro. Enfin, le compte bancaire au Delaware n’est pas obligatoire. Vous pouvez en ouvrir un dans n’importe quelle partie du monde, même si vous êtes interdit bancaire (en France... ou dans le pays où vous résidez !).

Discrétion.
Les “bénéficial owners” (propriétaires des parts sociales) peuvent être des personnes physiques ou morales. Le nom des associés n’est pas publié au registre public (équivalent du Registre du Commerce et des Sociétés en France).

Comptabilité et dépôt annuel des comptes.

Au Delaware, il est pas obligatoire de maintenir les pièces et livres comptables. Les “Général Corporation” et les "LLC" ne sont pas tenue non plus de soumettre ses comptes au registre public, ni au département du Trésor (nombreux sont ceux intéressés par cette mesure, et c’est la raison pour laquelle cet Etat est très prisé !. En d'autres mots, on a pas à présenter ses comptes et son bilan chaque année comme dans la plupart des pays. On peut même utiliser la carte bancaire de la société pour ses achats personnels sans risquer d'être poursuivi pour abus de biens sociaux !

Fiscalité.

Comme nous l’avons déjà indiqué, et à la condition que l’activité se situe hors du Delaware, il n’y a aucun impôt ni sur les sociétés, ni sur les bénéfices des associés (dividendes), pas de droits de succession sur les actions détenues par les non-résidents. Juste une taxe annuelle inférieure à 200 euros pour une LLC non résidente.

Concernant la TVA, elle n'est pas applicable lors d'une facturation dans le monde, sauf en europe depuis le 1er septembre 2006. En France, il existe deux possibilités (au 5 novembre 2012) : soit désigner une personne morale qui sera le représentant fiscal pour reverser la TVA à l'Etat, soit une facturation HT avec le reversement de la TVA par le réceptionnaire de la marchandise. Voir notre article. Ces mesures sont susceptibles d'être modifiées prochainement.


Comptez une moyenne de 2.500 euros à 3.500 euros
pour créer votre société LLC, tout compris !


La création d’une société représente toujours une phase importante dans la vie. Elle engage très souvent des biens et des personnes. Aussi, convient-il de lui accorder une très grande attention. Pour sécuriser l’opération, nous vous conseillons vivement de vous adresser à un avocat ou à un cabinet américain spécialisé.

Pour vous aider dans votre création, un confrère éditeur a mis en place depuis 1981, un “Dossier Juridique de Création”© (prix : 85 euros) dans lequel vous trouverez toutes les explications complémentaires, adresses utiles, modèle de statuts-type, et surtout, l’adresse d’un cabinet qui pourra s'occuper totalement de votre création, sans que vous n'ayez à vous déplacer. Ce type de dossier est édité depuis 31 ans et mis à jour régulièrement... C'est dire le sérieux qui lui a été apporté ! Sans avoir à bouger de chez vous, le (s) cabinet (s) conseillé (s), votre société au Delaware. Vous aurez un interlocuteur parlant français, joignable par téléphone. Votre société pourra être créée en quelques jours, dès le versement des droits et des documents retournés.

Le prix total est compris est variable selon les cabinets auxquels vous ferez appel. Il est compris entre 2.900 et 4.500 euros pour une LLC (et autour de 3.900 à 4.900 pour une INC) selon le cours du dollars, incluant toutes les démarches sur place pour vous, l’incorporation de votre société dans l’Etat de Delaware, le corporate book avec statuts conformes, l’introduction bancaire éventuellement. A ce prix, vous obtiendrez votre société clés en mains !

Conclusion...

Depuis quelques années, la médiatisation a élargie l'accès de la création de sociétés offshores pour les petites et moyennes structures. Pas d’impôts sur les sociétés, (juste une taxe annuelle de l'ordre de 200 euros), pas d’impôts sur les dividendes (bénéfices) versés aux associés, possibilité de créer seul cette société, pas de comptabilité à présenter annuellement à l'administration comme c'est le cas en France et dans la plupart d'autres pays (elle peut cependant la réclamer), et possibilité de faire fonctionner le compte bancaire depuis la France ou un autre pays. Une destination très intéressante.

Un dossier-kit de création® (marque déposée) à votre disposition : en cliquant ici